top of page

Mordillements du chiot : Comment les gérer !

Tout d’abord je tiens à vous rassurer, vous n’avez pas adopté un piranha mais bien un chiot. Les mordillements du chiot sont un comportement tout ce qu’il y a de plus naturel et inné, je dirais même que c’est un comportement nécessaire voire essentiel à son développement.

 

Cependant, le mordillements ne doivent pas devenir une mauvaise habitude pour le chiot car cela peut vite être désagréable et peut même faire mal dans certains cas surtout pour les enfants du foyer.

 

Il est primordial que vous puissiez comprendre pourquoi votre chiot mordille. Nous allons identifier et comprendre ensemble quels sont les causes des mordillements ainsi que la manière d’y remédier efficacement.

 

Sommaire :

 


Un chiot de race Boxer qui mord les doigts d'une femme

Pourquoi le chiot mordille ?

 

Comme indiqué dans la description, les mordillements du chiot sont un comportement naturels et primordial pour son bien-être et cela pour différentes raisons.

 

Inhibition de la morsure

 

L’inhibition de la morsure lui permet d’apprendre à contrôler l’utilisation de sa mâchoire, il doit être capable de limiter la force de ses mordillements, ce qui lui sera bien utile dans ses futures interactions avec ses congénères. Durant les deux premiers mois (âge légal minimum d’adoption) où il vit avec sa mère et sa fratrie, un amorçage de l’apprentissage de l’inhibition de la morsure est effectué en interagissant avec ses frères et sœurs. Sa mère aura un rôle prépondérant de cette tâche.

 

D’ailleurs, je constate très souvent que des chiots qui ont été retirés à leur mère trop tôt (parce que la mère à une mammite par exemple) ont un contrôle de leur morsure assez faible voire inexistante.

 

Néanmoins, comme indiqué plus haut, ceci est un amorçage de l’apprentissage de l’inhibition de la morsure, c’est pourquoi il vous incombera de poursuivre cet apprentissage une fois que le chiot arrivera dans votre foyer.

 

Comportement exploratoire

 

Capital pour son développement cognitif, pouvoir tester les objets de son nouvel environnement en découvrant de nouveaux goûts et de nouvelles textures lui permet d’appréhender le monde qui l’entoure.


Ses dents de chien adulte sont entrain de pousser

 

À l’instar de l’humain, le chien fait partie des mammifères dont les dents de lait tombent afin de disposer de leurs dents définitives d’adulte. Entre 4 à 6 mois les chiots perdent leur dent de lait et cela peut générer des douleurs, c’est pourquoi il va tenter par tous les moyens de soulager cette douleur.

 

Votre chiot cherche à obtenir votre attention

 

C’est sa manière à lui de vous demander d’interagir avec vous afin de jouer. Malgré son arrivée récente dans votre maison il a très vite compris que c’était un comportement payant car chaque fois qu’il procède ainsi, vous le repoussez, vous allez lui demander d’arrêter en lui disant « non », « stop », « ça suffit » etc. En fin de compte il a obtenu ce qu’il souhaitait, votre attention !

 

 Votre chiot s’ennuie et manque d’activités

 

Un chiot qui mordille un os sur un tapis beige

Comme je le dis souvent à mes clients, quand un chiot est réveillé, toute la maison est au courant. Il a besoin de bouger, d’interagir avec vous ou avec des copains, de prendre des objets en gueule et de les déchiqueter. Tous ces comportements font partie de ces besoins (parmi d’autres) essentiels qu’il est nécessaire de combler et cette tâche vous est dévolue.

 

Lui proposez-vous suffisamment d’activités sous la forme d’aménagements alimentaires afin qu’il s’occupe (Kong fourré, oreilles de cochons, nerf de bœuf…) ?

 

Les balades sont-elles suffisantes en quantité et en qualité ?

 

 Ou au contraire est-il trop stimulé et l’excitation l’empêche d’aller se reposer ? Ceux qui ont des enfants savent qu’ils peuvent vite devenir difficilement gérable lorsqu’ils sont fatigués.

 

Ces questions vous permettront de comprendre que votre chiot mordille parce qu’il n’est pas assez stimulé et qu’en gros il s’ennuie. Ou dans le cas contraire qu'il est trop stimulé et qu'il ne peut pas se reposer.

 

Nous pouvons identifié 4 types de besoins essentiels pour votre chiot :

 

-       Activités physiques (les balades par exemple)

-       Activités cognitives/intellectuelles (apprendre de nouveaux comportements par exemple)

-       Activités sociales (interagir avec vous et/ou des congénères)

-       Activités permettant de produire des comportements propres à son espèce (mastiquer, renifler, lécher…)

 

 

Les erreurs à éviter

 

Je vois encore trop souvent des propriétaires qui essayent de punir les comportements de mordillements, parfois à outrance, sans essayer de comprendre pourquoi le chiot mordille. En punissant votre chiot, c’est comme mettre un pansement sur une jambe de bois, ça ne sert à rien. Au contraire vous n’allez faire que stresser votre chiot et il pourrait produire d’autres comportements encore plus problématiques (morsure, destruction, malpropreté…).

 

Lui crier « NON »

 

C’est un non-sens car très souvent j’ai pu constater que soit, cela excitait encore plus le chiot car il obtenait l’attention de l’humain et donc prenait ça pour un jeu, soit il était apeuré par la réprimande sur le moment mais malgré tout il revenait par la suite pour recommencer car au final il ne sait pas ce qu’on attend de lui.

 

À nouveau au lieu de tenter de supprimer un comportement naturel, apprenez-lui plutôt ce que vous attendez de lui.

 

Lui tenir le museau fermé, lui pincer les babines ou le prendre par le cou

 

Il n’y a pas pire conseils pour détériorer la relation entre votre chiot et vous. Cela aura également comme conséquence de rendre votre main qui approche de son visage comme un élément négatif et à l’avenir cela pourrait l’amener à réagir par la morsure lorsque vous approcherez votre main.

 

D’autant plus qu’attraper le chien par le cou est un non-sens absolu. En effet, premièrement vous pourrez occasionner des douleurs à votre chiot, n’oubliez pas qu’il est en pleine croissance.

 

Deuxièmement, il est souvent avancé comme argument que la mère fonctionne comme cela. Pourtant, il n’en est rien. La chienne aura tendance à prendre les chiots par différentes parties du corps pour les déplacer, en cas de nécessité absolue, ce n’est en aucun cas un moyen d’éduquer le chiot. Et puis finalement vous n’êtes pas sa mère, ni même un chien d’ailleurs donc pourquoi essayer de se comporter comme tel ?

 

Troisièmement, la saisie par le cou et le fait de secouer est un comportement lié à la prédation ce qui signifie en langage canin que le but est une mise à mort, ce n’est donc pas un comportement d’éducation ou de communication.

 

Tenter de le soumettre par la force

 

Ce point fera l’objet d’un futur article car il demande vraiment à être développé et surtout il est nécessaire de casser certains mythes pouvant être tenaces.

 

Auparavant nous pensions que le meilleur moyen d’éduquer un chien était de le soumettre afin qu’il obéisse, cependant à présent nous nous sommes rendu compte que d’obtenir la coopération du chien passe par la compréhension de ses besoins et de son langage ainsi que par le respect de son intégrité physique et psychique.

 

Les solutions pour gérer les mordillements du chiot

 

1.     Votre chiot doit avoir suffisamment de quoi mastiquer

 

C’est la première chose à mettre en place, pour votre chiot. Si vous souhaitez qu’il se dirige vers des objets autorisés, il va falloir lui en proposer régulièrement. Comme indiqué plus haut, la mastication est un besoin essentiel et doit être satisfait autrement votre chiot cherchera à satisfaire ce besoin par ses propres moyens.

 

La diversité est la clé, de nos jours il existe énormément de produits naturels pour que les chiots puissent mastiquer (oreilles de porcs, nerf de bœuf, oreilles de lapin, etc). Vous pouvez également vous procurer des jouets à fourrer afin de varier les formes et les textures. Faites une rotation dans les objets que vous lui proposer afin que chaque fois que vous les ressortez il ait l’impression que c’est nouveau et donc que cela est plus de valeur pour lui.

 

Notre partenaire indiqué ci-dessous, vous permettra de trouver votre bonheur. Et en plus, je vous propose un code promotionnel.

  

(Bénéficiez de 10% de réduction sur vos commandes grâce au code promo NEURODOG)

 

2.     Dirigez-le sur un objet autorisé


Un chiot bringé de race Chihuahua qui tire sur corde dans l'herbe

 

Une fois que vous vous êtes procuré le nécessaire, vous pourrez utiliser ces objets quand votre chiot mordille vos meubles mais également quand il vous mordille. Il est essentiel de proposer une solution au chiot et de ne pas le réprimander pour un comportement naturel et primordial pour son développement.

 

Vous devrez vous procurer des objets différents car si vous lui proposez toujours le même objet, celui-ci aura tendance à perdre de valeur et il préfèrera se diriger vers ce qui l’intéresse le plus, comme vos meubles ou vous.

 

3.     Adapter l’environnement

 

Si vous ne prenez pas soin de ranger votre maison, votre chiot se dirigera alors forcément sur des objets non-autorisés, il n’a aucune notion des objets qui lui sont permis d’utiliser ou non. Plus votre chiot à l’opportunité de mordiller les objets qui traîne plus ce comportement se renforce et cela deviendra une habitude qui va s’installer de plus en plus.

 

4.     Installer un parc à chiot ou une barrière

 

Le parc à chiot est une alternative intéressante pour les chiots tenaces qui ont placés vos pieds ou vos mains dans les choses qui les intéresse le plus à mordiller. C’est pourquoi, installer un parc à chiot (PAS DE CAGE !) dans lequel vous aurez placer un certain nombre d’objets à mastiquer. Lorsqu’il vous mordille, notamment lors des séances de jeux, dirigez-le dans son parc, fermez la porte et laissez-le décharger son surplus d’énergie sur ses jouets.

 

La barrière pour bébé installer dans le couloir est également une alternative intéressante, faites en sorte que votre chiot puisse vous voir afin qu’il ne se sente pas seul.

 

5.     Arrêter le jeu dès que le chiot mordille

 

Très souvent les séances de jeux avec votre chiot auront tendance à l’exciter et n’étant pas encore en mesure de gérer convenablement ses situations, il pourra vous mordiller et vous faire mal. La première chose que je vous invite à faire est de jouer calmement avec votre chiot afin de ne pas favoriser son excitation.

 

Néanmoins, jouer avec son chiot est primordial pour développer votre relation avec lui, c’est pourquoi lorsque vous jouez avec lui et qu’il commence à s’exciter et mordiller, mettez fin immédiatement à l’interaction en allant dans une autre pièce sans lui et éventuellement reprenez plus tard, votre chiot va alors comprendre que les mordillements mettent fin au plaisir.

 

6.     Votre chiot doit se reposer

 

Un chiot de race Golden Retriever qui dort sur une couverture blanche

Cela peut paraître anodin à première vue mais croyez-moi c’est un élément capital. Un chiot fatigué et pas suffisamment reposé peut vite devenir insupportable (ceux qui ont des jeunes enfants à la maison me comprendront). Très souvent j’ai pu constater que les chiots qui sont trop sollicités ou alors après une séance de jeux avec des copains avaient de la peine à se poser car ils étaient encore trop excité.

 

Vous aurez beau rediriger ou ignorer rien n’y fait, c’est pourquoi à ce moment-là, le parc à chiot (ou la barrière pour bébé dans le couloir) peut vous rendre de fiers services. Retirez les jouets du parc et invitez-le à s’y rendre, il se peut qu’au départ il s’agite un peu mais il devrait rapidement aller dormir. Une fois endormi, faites-en sorte qu’il est du calme, informez donc vos enfants qu’il faut laisser le chiot tranquille.

 

En résumé

 

La phase des mordillements du chiot est désagréable, néanmoins ce n’est qu’une phase et vous devrez vous montrer patient et avoir à disposition de quoi minimiser au maximum les mordillements de votre chiot.

 

Soyez également constant et cohérent, le chiot ne doit pas être interdit de mordiller un jour et autorisé le lendemain, vous ne ferez que créer de la confusion et il se dirigera alors vers le comportement le plus gratifiant pour lui, en l’occurrence…mordiller.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page