top of page

Comment accueillir un chiot: Nos indispensables!


Un chiot Husky qui court dans l'herbe

Avant de lire cet article, je vous invite à consulter mon précédent article sur tout ce qu’il faut savoir sur l’adoption d’un chiot, qui vous permettra de prendre une décision éclairée. Une fois la décision prise d’adopter un chiot et d’avoir choisi un élevage de qualité, il ne vous reste plus qu’à préparer votre foyer et procéder à quelques changements pour le nouveau membre de votre foyer afin de le rendre sécurisé et accueillant. En effet, accueillir un chiot chez soi ça se prépare et il ne faut pas faire n’importe quoi de manière à débuter votre relation sur de bonnes bases.


Sommaire:


Préparer votre maison pour accueillir un chiot


La première étape sera de ranger tout objets précieux à vos yeux et fragiles afin que le chiot ne puisse pas le casser ou le détruire et se blesser avec par la même occasion. Vous devez également porter une attention toute particulière à tout ce dont le chiot pourrait avoir accès comme les fils électriques, qu’il pourrait ronger et risquer une électrocution. Les plantes considérées comme toxiques pour les chiens devront être placées en hauteur et rendues inaccessibles. Les produits chimiques et toxiques seront à rangées soigneusement dans les placards. Si vous tenez à vos chaussures, je vous conseille également de les ranger sinon vous risquez de devoir régulièrement vous en racheter.


Un chiot qui mâche les lacets d'une chaussure en cuir

Ensuite, installez son panier dans un endroit calme et avec le moins de passages possibles, ce lieu doit être synonyme de repos pour le chiot. Les parcs à chiot sont également une excellente alternative pour créer un lieu calme spécialement dédié à votre animal.


Au même titre que le panier, placez les gamelles dans un endroit où le chiot ne sera pas dérangé. Il doit pouvoir déguster son festin et boire en toute tranquillité, la cuisine est souvent un lieu adapté. Optez pour des gamelles avec des matériaux solides de type aluminium ou inox, évitez les matériaux en plastique qui auront tendance à être très facilement détruit par le chiot.


Le matériel à avoir avant l’arrivée du chiot


Outre le panier et les gamelles, il y a des objets incontournables à avoir lorsque nous acquérons un chien, certaines d'entre elles vous seront utiles pour les promenades avec votre chiot, en voici une liste non-exhaustive :


Un collier


Un outil indispensable pour vos promenades et vos sorties. Dirigez-vous vers des colliers plates, résistants et épais, en effet si le collier est trop fin il risquerait de blesser le chiot, notamment une déformation de la trachée et des douleurs aux cervicales dans le cas où il tirerait trop. Les colliers étrangleurs, semi-étrangleurs, électriques, à pics et tous les outils pouvant causer du tort aux chiens sont totalement prohibés.


Un harnais


C’est un objet controversé pour les chiots car il pourrait être dommageable pour sa croissance. Il n’y a rien de plus vrai quand le harnais est inadapté à la morphologie de votre chien comme les Julius par exemple. Cependant, il existe des harnais tout à fait adaptés pour les chiots, d’ailleurs je vous conseille une vidéo de Muzo+ pour choisir un harnais adapté à votre chien.


Une laisse


Comme pour le collier et le harnais, la laisse doit être résistante et suffisamment longue pour vous permettre de régler la taille. Je conseille toujours les laisses « 3points » (avec plusieurs crochets) de 1,80 mètres en moyenne car vous pourrez modifier la longueur selon vos besoins.


Je déconseille fortement les « laisses enrouleurs » qui donnent trop de liberté de mouvement au chiot et le renforce dans le faire de tirer sur la laisse.


Une longe


Objet indispensable mais trop souvent négligé, elle permet à votre chiot de pouvoir explorer son nouvel environnement en toute tranquillité tout en le gardant en sécurité. Elle vous permettra également de commencer à travailler le rappel en extérieur sans avoir à courir derrière votre chiot dans les cas où il ne reviendrait pas.


Vous en trouverez de toutes les tailles, allant de 5 à 20 mètres et de toutes les matières, du nylon au PVC. Personnellement j’utilise uniquement celles en PVC car plus solides, plus légères et surtout plus facilement lavables.


Une pochette à friandise


C’est un élément essentiel que vous devriez avoir à chaque sorties et chaque séances d’éducation, veillez donc à en choisir une suffisamment pratique et spacieuse afin de pouvoir saisir les friandises tout en tenant la laisse.


Jouets et objets masticatoires


Un chiot qui ronge un os

Les jouets et objets masticatoires permettent au chiot de combler des besoins essentiels à son bien-être mais également à maintenir l’harmonie dans votre foyer afin qu’ils ne développent pas de problèmes comportementaux dû à un manque d’activités.


De nos jours, il existe 1001 modèles et marques différents de jouets pour chiens. Veillez à sélectionner uniquement ceux qui sont suffisamment solide pour lui, en effet vous bannirez les jouets en mousse et facilement destructible afin d’éviter tout risque d’accident.


Les Kongs et autres modèles en caoutchouc dur sont réputés pour leurs tenues longue durée.


Les tapis de fouille et jeux de recherche où le chien doit réfléchir afin d’acquérir sa récompense, sont d’excellentes activités nécessaires à son développement cognitif.


Le chiot appréciant mâcher et triturer, rien de mieux pour lui qu’un bon os bien charnu, une oreille de porc, une peau ou un nerf de bœuf…


L’arrivée du chiot


C’est le grand jour, votre nouveau compagnon à 4 pattes est arrivé chez vous, vous avez aménager votre environnement et vous vous êtes procuré tout le nécessaire pour que votre chien se sente bien. À présent, les choses sérieuses commencent et c’est à partir de ce moment que le chiot doit pouvoir découvrir son nouvel environnement (intérieur et extérieur) en toute quiétude.


La découverte de son nouveau foyer


Lors de l’arrivée du chiot, veillez à le laisser s’imprégner des lieux, le laisser observer et renifler tout ce qu’il lui passe par la truffe, au départ votre première priorité est qu’il se sente à l’aise chez vous.


Les premières sorties à l’extérieur


C’est également un moment charnière pour le chiot mais également pour votre relation, c’est également le moment pour apprendre la propreté à votre chiot en le récompensant SYSTÉMATIQUEMENT quand il fait ses besoins dehors. Néanmoins, certains chiots peuvent ne pas être très à l’aise au début pour faire leurs besoins dehors, c’est pourquoi ils attendront d’être rentrés à la maison. Vous pourrez en apprendre plus sur la façon d’apprendre la propreté à votre chiot dans un précédent article.


Laissez le chiot découvrir tranquillement le lieu où il habite, laissez-le observer tranquillement. Pensez à prendre avec vous un jouet et des friandises dès la première sortie, en effet il est important que le chiot crée des associations positives vis-à-vis de l’extérieur. Donc jouez avec lui, donnez-lui des friandises afin qu’il passe un bon moment. Néanmoins, allez-y à son rythme et vous pourrez au fil du temps élargir son périmètre de sortie en fonction de son adaptation.


Pour que tout se passe pour le mieux, maintenez-le attaché à une longe dans un premier temps, ainsi il pourra explorer à sa guise tout en étant en sécurité. Effectivement, pour l’instant vous découvrez votre chiot, vous n’avez donc pas encore une relation vous permettant de garantir qu’il ne partira pas loin de vous, surtout qu’un chiot peut facilement être distrait et courir derrière quelque chose.


Un Berger Allemand tenant un bâton dans sa gueule et un chiot Berger Allemand qui court dans l'herbe

Dernier point essentiel à faire attention concernant les premières sorties à l’extérieur avec votre chiot est les interactions qu’il pourrait avoir avec ces congénères. C’est d’ailleurs une erreur très courante est fortement répandue que de penser que notre chiot doit rencontrer tous les chiens qu’il croisera en promenade. Tous les chiens ne sont pas à l’aise avec les chiots et d’autres ne le sont pas du tout avec les chiens en général. C’est pourquoi, faites-en sorte de limiter ses interactions avec des chiens connus pour être patients avec les chiots.


Les premières nuits du chiot


Les premières nuits du chiot dans son nouveau foyer vont contribuer à solidifier votre relation. Il est encore trop répandu de croire qu’il faut laisser au chiot « faire ses nuits » et donc de ne pas répondre à ses pleurs et ses gémissements qui sont uniquement des appels à l’aide. Comprenez que si votre chiot sait qu’il peut compter sur vous lorsqu’il vit une difficulté, votre relation future s’en verra renforcée et il sera alors toujours enclin à vous faire confiance.


En effet, il vous prendre conscience que le chiot a radicalement changé d’environnement, il vivait jusqu’à aujourd’hui avec sa mère et sa fratrie qui était pour lui source de repères, pour se retrouver dans un lieu inconnu avec des personnes tout aussi inconnues.


Malgré une résilience et une capacité d’adaptation hors du commun, ce changement brusque dans sa vie peut-être anxiogène pour le chiot. C’est pourquoi faites preuve de patience et donnez-lui autant d’affection que possible pendant cet épisode pouvant déboussoler le chiot et donc le stresser.


Comment passer les premières nuits avec son chiot ?


Il est question ici de faire une transition en douceur afin d’habituer dans un premier temps votre chiot à progressivement passer des nuits sereine dans son nouveau foyer pour ensuite diriger graduellement vers son lieu de couchage définitif.


Les premiers jours, installez son panier dans votre chambre à côté de votre lit. De cette façon, il sentira votre présence réconfortante. Attention ! Cela ne signifie pas que votre chien dormira avec vous toute sa vie. Au fur et à mesure que votre chiot s’approprie les lieux, vous éloignerez son panier. N’hésitez pas à le rassurer si vous pensez qu’il est stressé.


Les nuits suivantes, installez-le dans un coin à côté de la porte de la chambre.


Après plusieurs jours et en fonction de son adaptation à son nouvel environnement, installez le panier dans le couloir en gardant votre porte ouverte la première nuit et en la fermant la 2ème.


Par la suite, vous pourrez déplacer son panier vers son lieu de couchage définitif.


En procédant comme indiqué précédemment, votre chiot sera davantage rassuré et aura moins tendance à pleurer les premières nuits. Je vous invite malgré tout à faire preuve de rigueur afin que votre chiot ne définisse pas votre chambre comme son lieu de couchage définitif si vous n’aviez pas l’intention qu’il dorme avec vous une fois adulte.


En résumé


L’arrivée d’un chiot dans un foyer est un chamboulement pour tous les membres de la famille mais aussi pour le chiot, néanmoins c’est également une merveilleuse aventure à partager tous ensemble. Si vous êtes capables d’appliquer consciencieusement les conseils prodigués dans cet article, votre aventure débutera de la plus belle des manières et vous vivrez alors la plus belle des relations avec votre chiot.


Vous souhaitez démarrer votre relation avec votre chiot sur de bonnes bases? L'éduquer avec une méthode ayant fait ses preuves et approuvée par tous mes clients? Procurez-vous notre formation en ligne COMPLÈTE et 100% GRATUITE!

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page